Vous pensez être un mangeur émotionnel, vous avez conscience que ce que vous ressentez a de l’influence sur votre comportement alimentaire. Mais savez-vous avec quelle intensité vos émotions guident ce que vous mangez ? 

Faites le test, et partagez vos expériences.

Je mange même quand je n’ai pas faim :

Δ  –  Jamais

★ – Rarement

Ο  – Souvent

♦  – Parfois

Quand vous êtes stressé(e), vous :

Δ –   essayez de vous détendre avec de la méditation, de la sophrologie

Ο –  vous engloutissez ce qui est dans vos placards

★ –  vous allez courir

♦ –   vous vous préparez un bon petit repas

Au bureau votre collègue vous fait plein de reproches :

Δ – vous vous dites que ça passera

Ο – vous mangez ce que vous trouvez au distributeur de friandises

♦ – vous prenez sur vous et vous ruminez

★– vous prenez une grande respiration et vous retournez à vos occupations

Après une dispute avec votre conjoint(e) :

♦ – vous déchirez son t-shirt préféré

★– vous sortez prendre l’air

Ο – vous dévalisez le frigo

Δ – vous laissez exploser votre colère

Vous grignotez :

Ο –  tous les soirs devant la télé

♦ –  quelques fois

★ – rarement

Δ –  jamais

Quand vous avez un gros coup de blues :

Δ –  Vous appelez votre meilleure amie

♦ – Vous prenez un bon bain

Ο –  Vous vous remplissez avec les gâteaux que vous trouvez

★ –  Vous sortez au cinéma avec des amis

Au bureau vous prenez :

Δ – un café noir sans sucre

♦ – du thé vert

Ο – un café sucré accompagné d’un biscuit

★– un café parfois accompagné d’un carré de chocolat

Au restaurant, vous:

♦ – veillez à manger léger et équilibré

Δ – commandez seulement un plat

★– choisissez une formule plat-dessert

Ο – vous craquez avec une formule complète entrée-plat-dessert

Vous sortez de table et passez devant une pâtisserie :

♦ – vous jetez un rapide coup d’œil à la vitrine

Ο – vous achetez votre gâteau préféré en vous disant que vous ne devriez pas

Δ –  vous vous dites que vous n’avez plus faim

★– Vous achetez et savourez avec plaisir votre dessert préféré

Avez-vous tendance à prendre du poids ?

Δ – pas particulièrement

♦ – par période

★ –  1 ou 2 kilos mais vous faites attention

Ο – oui malheureusement, il vous suffit de regarder un gâteau pour grossir

Votre alimentation est-elle équilibrée ?

Δ – oui, vous essayez

★  oui, avec des écarts parfois

♦ – à peu près, vous évitez les écarts

Ο – pas du tout

Quand vous mangez un paquet de gâteaux entier :

★ – vous vous sentez réconforté(e)

Ο – vous vous sentez nul(e) et découragé(e)

♦ –  vous vous sentez écoeuré(e)

Δ – vous allez faire du sport

Calculez vos résultats en cumulant les symboles :

★ –

Ο – 

♦ –  

Δ – 

Vous avez une majorité de  Δ : vous ne mangez pas vos émotions

Vous mangez en étant à l’écoute de vos sensations physiologiques. Seule la faim déclenche votre envie de manger, et si vous avez besoin de réconfort vous savez vous ressourcer et vous apporter du bien-être avec d’autres moyens que la nourriture. Vous savez accueillir et vivre vos émotions sans que cela ne vous pousse à manger plus que les besoins de votre organisme.

Vous avez une majorité de  Ο : vous mangez vos émotions

Vous avez du mal à vivre vos émotions, et la nourriture vous permet de ne pas les affronter. Manger vous anesthésie émotionnellement. Sous le coup d’une émotion vous mangez même si vous n’avez pas faim, cela détourne votre attention et vous apaise temporairement.  Mais une fois vos aliments-doudou consommés, vous ressentez de la culpabilité et votre estime de vous-même est en baisse.

Vous avez besoin d’apprendre à accepter vos émotions et ne plus vous réfugier dans la nourriture. Vous ne vous en sentirez que mieux sur le long terme.

Vous avez une majorité de ♦ : les émotions vous grignotent

Vous mangez selon votre sensation de faim et de satiété, vous acceptez plutôt bien vos émotions en général. Il arrive parfois que certaines émotions vous amènent à manger, comme lorsque vous êtes face au stress ou l’ennui et que vous avez besoin de réconfort.  La nourriture apaise votre activité mentale et vous procure une sensation de calme après la tempête.

Identifier les situations ou évènements qui vous génèrent ces émotions et chercher à les réduire peut vous apporter une plus grande sérénité face à la nourriture.

Vous avez une majorité de ★ : Vous êtes gourmand(e)

Vous ne mangez pas sous le coup de l’émotion, vous les acceptez telles qu’elles se présentent à vous et vous vous réconfortez grâce à d’autres stratégies : en écoutant de la musique ou en faisant du sport.

En revanche vous pouvez manger par gourmandise, attiré(e) par votre dessert préféré en passant devant la vitrine d’une pâtisserie.

Anne GAELLE

Ce test vous a plu ?

Partagez dans les commentaires, et rejoignez la communauté de celles et ceux qui veulent se libérer de leur poids et reprendre leur vie en main.

Partagez l'article :
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Cet article a 10 commentaires

  1. Très intéressant ce test, et très parlant.
    Pour moi c’est entre “les émotions me grignotent” et “je suis gourmande”.
    Gourmande ? oui je l’ai toujours été et ce depuis mon plus jeune age (mes problèmes de poids sont survenus qu’à l’age de 32 ans après l’arrêt du tabac). Les repas de mariage étaient mes préférés, longs, conviviaux et délicieux.
    Et les tablées de 9 personnes à la maison étaient mémorables.
    Et ce sont bien “mes émotions me grignotent” qui me caractérise aussi. C’est du réconfort que je recherche dans la nourriture, ça m’apaise et me rassure. Le grignotage arrive souvent le soir quand je suis seul chez moi. A l’extérieur je ne ressens pas ce besoin parce que j’ai en général toujours quelques choses à faire.

    1. Merci Florence pour ton témoignage .. oui c’est intéressant de voir qu’on peut manger par émotion, et qu’en l’identifiant on peut changer de stratégie.

  2. Je mange mes émotions dans une grande majorité…. pourquoi je ne suis pas surprise?
    On se voit demain 😉

    1. Merci Pascale d’avoir fait le test… à demain !

  3. Bizarrement, je ne suis pas étonnée du résultat.inconsciemment je le savais déjà. Mais maintenant que faire ? je connais plusieurs bonne technique et pourquoi je n’y arrive pas.C’est évident je veux maigrir sans faire d’efforts mais ça ne fonctionnera pas.

  4. J’ai fait le test, apparemment je ne mange pas mes émotions aujourd’hui mais il y a quelques années je pense. J’ai eu beaucoup chemin de parcourue depuis 3 ans et je m’en félicite… Je ne réagis plus du tout pareil qu’avant, c’est incroyable comment j’ai évolué et je le vois beaucoup quand je vais à l’estime de soi au cocon !!! Les personnes que je rencontre à l’estime de soi me font penser à moi quelques années avant. Cela me fait du bien d’y aller car je vois tous les progrès que j’ai parcourue. Avant ça, je m’en rendais pas compte, merci le cocon et merci à Anne-Gaëlle et isabelle.

    1. Merci pour ton témoignage qui montre combien cela fait du bien lorsque l’on a une relaton apaisée avec la nourriture ! Bravo pour le chemin que tu as parcouru! et au plaisir de se revoir pour un prochain atelier 🙂

  5. les émotions me grignotent, et je mange mes émotions voilà ce que j’apprends de votre test, merci pour ce test, qui m’éclaire sur mon cheminement

    1. Merci Stéphanie pour votre témoignage

  6. Je suis gourmande mais je ne mange pas sur le coup de l’émotion, c’est totalement vrai! En cas de baisse de moral ,la nourriture ne “passe pas” et je préfère de loin jouer avec mes enfants, ce qui me procure un bien être immédiat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon 

"Guide pour PERDRE DU POIDS sans frustration "