Sur le devant de la scène

Sur le devant de la scène

Quelle place vous octroyez-vous sur cette photo ? Au premier plan, au milieu, sur le côté, derrière ? Il est facile, pris dans le tourbillon de tout ce qui nous entoure, de s’ oublier… et de prendre du poids.

Alors vite, prenez-en conscience et remettez vous sur le devant de la scène de votre vie !

Les notes du podcast

Êtes-vous sur le devant de la scène de votre vie ?

Aujourd’hui je vais vous parler de l’impact de la place que vous vous donnez sur le poids. Il y a tellement à dire à ce sujet que je l’aborderai dans plusieurs podcasts, aujourd’hui je souhaite focaliser votre attention sur la priorité que vous vous donnez.
 
D’où ma question, est-ce que vous vous mettez sur le devant de la scène ?

Imaginez une photo de famille

 
Lorsque j’accompagne quelqu’un à mon cabinet, je lui expose souvent la situation suivante: imaginez une scène, une photo, où vous êtes avec d’autres personnes. Il y a un premier plan, un plan intermédiaire, et un arrière-plan. Si l’on regarde cette image, où vous situez-vous ? au premier plan? sur le plan intermédiaire ? ou bien à l’arrière plan ?
 
Et en général on me répond  à l’arrière-plan. Et il y a même certaines personnes qui n’arrivent pas du tout à s’imaginer sur l’image.
 
Et c’est un fait, un constat, les personnes qui ont du poids à perdre ont souvent du mal à accepter d’être prise en photo. Elles se cachent derrière les autres pour qu’on ne voient pas trop leur forme. Et lorsqu’il y a des photos elles les suppriment. Une autre stratégie c’est qu’elles prennent elles-même la photo comme ça elles sont sûres de ne pas être dessus … j’ai moi-même utilisé cette stratégie pendant longtemps.

L' image de soi nous empêche d'être sur le devant de la scène

 
Cette problématique touche à la question de l’image de soi et de l’estime que l’on peut avoir ou non de son image corporelle. Mais à un second degré cette situation peut aussi montrer que vous vous mettez derrière les autres en terme de priorité de vie. Il peut vous être plus facile de satisfaire les besoins et les attentes des autres que les vôtres. 
 
Par exemple on va aider son enfant de 6 ans à s’habiller au lieu de manger lentement son petit déjeuner, ou bien on va cuisiner ce que les autres préfèrent même si c’est moins équilibré que ce qu’on souhaiterait. Ça peut être aussi qu’on enchaine les journées sans repos pour venir à bout des tâches ménagères, ou qu’on fait les soldes pour les autres mais pas pour nous …
 
Les exemples sont très nombreux et montrent une seule et même observation: on s’oublie.

L' oubli de soi nous empêche aussi d'être sur le devant de la scène

 
Et cet oubli est un des facteurs de prise de poids, de très nombreuses personnes constatent à un moment donné de leur vie qu’elles se sont oubliées.
 
C’est à dire qu’au lieu d’équilibrer les priorités, en s’occupant parfois des autres et parfois de soi-même, elles ne se sont consacrées qu’aux autres. A les aider, à faire en sorte qu’ils soient bien, contents, à leur faciliter la vie.
 
Le problème lorsqu’il y a déséquilibre, c’est que du coup en s’oubliant on ne fait plus attention à soi-même, à nos besoins, nos attentes et cela peut faire prendre du poids.
 
Par exemple on va manger vite pour se dépêcher d’aller au travail, ou on va manger plus riche parce qu’on va acheter son repas le midi au lieu de le cuisiner. Et puis on ne va pas faire d’activité physique parce qu’on ne s’octroie pas le temps. Et ainsi de suite, et on va prendre du poids, kilos après kilos, sans vraiment comprendre pourquoi ni comment.
 

Penser un peu plus à soi ...

 
Alors je vous invite aujourd’hui à vous poser la question.
 
Pensez-vous qu’au fil du temps vous vous êtes oubliée ? Et si oui, comment pourriez-vous vous remettre un peu sur le devant de la scène de votre vie ?
 
 

Identifier ce qui peut être rééquilibré

 
Cela peut être en identifiant des choses que vous faites et qui ne sont peut-être pas nécessaire. Si je reprends l’exemple de la maman qui aide son enfant de 6 ans à s’habiller, en général l’enfant est tout à fait capable de le faire lui-même et d’ailleurs, s’il va en colo, ou si c’est son père qui s’en occupe certains matins, l’enfant le fait lui-même. Certes il y a eu une habitude de vie qui a été prise, mais cette habitude peut être remise en cause pour que la maman puisse prendre le temps nécessaire de déjeuner dans de bonnes conditions.

S'autoriser à se donner une place

 
Cela peut être aussi en vous autorisant.
 
En vous disant que Oui vous avez le droit de vous poser 5 mn si vous êtes fatiguée par vos longues journées. Oui vous avez le droit de vous offrir aujourd’hui ce vêtement même si vous n’avez pas la taille de vos rêves. Oui vous avez le droit de demander à vos enfants de plier le linge pour vous libérer un peu de temps pour vous…
 
Cela peut vous paraître égoïste, mais il ne s’agit pas de cela. Il s’agit de commencer à vous reconnecter à vous-même, à vos besoins, à vos attentes, à votre place.

La place de chacun, une question complexe !

Cette question de place est complexe car d’un côté il y a la place que l’on prend, et de l’autre côté il y a la place qu’on nous donne ou qu’on nous laisse.
 
C’est une question qui touche à la confiance en soi, à l’affirmation de soi et à notre relation aux autres. Si jamais vous sentez que vous avez besoins d’aller plus loin sur cette dimension, le programme CONFIANCE peut vous aider à retrouver la place que vous aimeriez avoir, et ce indépendamment de la question des kilos en trop.
 
Toujours est-il que voici déjà quelques pistes de réflexion dès aujourd’hui: quelle place est-ce que vous pensez avoir aujourd’hui ? Quelle place est-ce que vous prenez ? et quelle place est-ce qu’on vous laisse ?
 
Et ensuite, quelle place pourriez vous donner aux petites évolutions nécessaires à votre projet de perte de poids.
 
Voilà, je vous souhaite de bien réfléchir à votre place, dites-moi dans les commentaires comment vous allez vous mettre sur le devant de la scène de votre vie.

Vous voulez aller plus loin ?

C’est le moment de commencer ensemble, pas à pas, cela fait partie intégrante de l’accompagnement que je propose aux personnes qui veulent maigrir sans régime.  

Plus d’astuce dans le podcast minceur ! Je partage chaque jeudi un thème minceur , vous le recevez directement dans votre boîte mail. Pour ne rien rater,  Inscrivez-vous dès maintenant !

 

 

Si vous aimez cette page, le meilleur moyen de la soutenir c’est de la partager et en faire profiter vos amis !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Cet article a 5 commentaires

  1. Lorsque mes enfants étaient petits, je m’oubliais mais au fur et mesure qu’ils ont grandi , je me suis octroyée des temps pour moi, d’ailleurs chaque membre de la famille avait son temps et bien entendu, chacun devait prendre en charge quelques tâches.
    Cela ne s’est pas fait sans difficulté mais avec mon conjoint nous avons tenu bon et cela faisait partie de la vie familiale.

  2. Merci Anne Gaëlle
    Ce podcast me parle tellement ! En effet j ai un énorme travail à faire à ce sujet ! Les amis, la famille me prénomme mère Teresa ! Et c’est vrai que tous ce temps que je donne, me permet de ne pas m occuper de moi !

  3. toutes vos observations sont parfaitement justes et je comprends comment en voulant être absolument irréprochable dans la famille et au travail, on finit par se négliger soi-même et on atteint un résultat contraire au but fixé, car non seulement en perdant l’estime de soi on agit sur son physique, mais on agit aussi sur son caractère et on finit par s’aigrir. Merci de souligner ce comportement pour aider à réagir.
    Jacqueline

  4. C’est vrai que souvent faire passer les autres avant, et l’envie de leur faire plaisir tout simplement, peut faire que l’on se met naturellement en arriere plan, même si on ne voit pas les choses comme ça. On ne cherche pas à se mettre en arrière, mais à mettre l’autre en avant. Je reconnais bien ce comportement. La satisfaction de faire plaisir et d’aider donne une impression de bien être, mais il manque l’attention que l’on s’accorde à soi-même. Et les conséquences finissent toujours par apparaitre.

    1. Merci Séverine pour votre témoignage, oui c’est vrai que cela fait plaisir de faire plaisir 🙂 … mais tout est question d’équilibre, et il est important de prendre soin de soi aussi. Bonne continuation,
      Anne Gaelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
dolor. nunc massa ut ante. elit. velit, facilisis risus