« Mon enfant mange trop ! » . De nombreux parents viennent régulièrement à mon cabinet avec cette inquiétude… Et quoi de plus légitime, lorsque l’on sait que presque 1 enfant sur 5 est touché par l’obésité ou le surpoids en France (étude Esteban).

Les conséquences de ce surpoids  sur la santé sont importantes: diabète (oui, le diabète de type 2 commence à toucher les enfants), problèmes articulaires, incidences sur la puberté,… sans compter les impacts psychologiques avec les moqueries des camarades à l’école !

Alors, que faire ? Comment rééquilibrer le comportement alimentaire de son enfant ?

Je réponds aux questions de Gilles Colliaux dans son émission « La vie en Bleu« , sur Radio France Bleu Loire Océan.

Prendre conscience du surpoids

Votre enfant souffre t-il de moqueries concernant son poids ?

« Bouboule » « le gros » « la baleine » … l’enfant peut faire l’objet de moqueries. Que ce soit à l’école, dans le cadre d’activités périscolaires ou à la maison, il peut devenir une cible.

Ces remarques sont souvent source de mal-être et de perte de confiance en soi. L’enfant peut petit à petit s’isoler socialement, se replier sur lui… et manger davantage pour se réconforter avec des aliments doudous, gras ou sucrés.

Votre enfant a t-il changé de comportement alimentaire ?

Vous notez que votre enfant mange en plus grandes quantités: est-ce lié à son développement ou bien est-ce une quantité inadaptée ? Il est naturel qu’un adolescent mange en plus grande quantité qu’un enfant de 5 ans, mais il faut s’inquiéter si votre enfant de 8 ans mange autant qu’un adulte.

Inversement, votre enfant mange moins qu’avant pendant les repas: mange t-il en cachette ?

De même, votre enfant a moins d’équilibre alimentaire: il devient difficile devant les légumes et se tourne essentiellement vers les féculents, les chips et les gâteaux…autant de signaux qui peuvent vous alerter.

La courbe de poids a t-elle évolué ?

Bien que chaque corps soit différent et se développe à son rythme, les courbes de poids dans le carnet de santé sont des indicateurs intéressants. Notez s’il y a une rupture dans la courbe et évoquez votre observation avec votre médecin traitant.

enfant mange plaisir

Rééquilibrer en douceur

Apprendre à l'enfant à se servir en quantité adaptée

Servir soi-même son enfant, c’est le servir en fonction de ce que l’on pense raisonnable pour lui. Mais est-ce vraiment adapté à ses besoins physiologiques réels ?

Certes pour des raisons de facilité et de gain de temps les adultes sont tentés de remplir l’assiette des enfants. Pour autant, laisser l’enfant se servir, c’est déjà l’aider à s’autonomiser. De cette façon, l’enfant apprend à manger selon les besoins de son corps et à gérer son équilibre alimentaire, ses quantités même lorsqu’il est seul comme à la cantine par exemple.

A savoir que dès l’âge de 4-5 ans, un enfant est en capacité de se servir. Apprenez-lui à ressentir sa faim, à différencier s’il a une petite, une moyenne ou une grande faim, et à remplir son assiette en conséquence. Cela passe tout simplement par un petit temps, juste avant de se servir, pour se poser la question: « Sur une échelle de 0 à 10: 0 tu n’as pas du tout faim / 10 tu as extrêmement faim … quelle note donnes-tu à ta faim ? »

Choisir la bonne taille d'assiette

Je donne des astuces simples pour manger moins dans l’article maigrir vite: les 4 piliers essentiels, comme manger en mastiquant bien, ressentir les goûts, poser régulièrement sa fourchette, … Choisir une assiette de taille adaptée à l’enfant est une habitude que l’on prend facilement pour les tout-petits, mais que l’on oublie vite dès qu’ils grandissent. Et pourtant, plus l’assiette est large et plus la quantité de nourriture servie risque  d’être conséquente ! 

Nous mangeons avec notre système digestif, mais nous mangeons aussi avec notre cerveau: celui-ci enregistre visuellement ce que l’on mange. Plus l’assiette est remplie et plus le cerveau pense que l’on aura suffisamment mangé, quelle que soit la taille de l’assiette. On a donc intérêt à ne pas manger dans de trop grandes assiettes !
Proposez à votre enfant de choisir une assiette adaptée à son gabarit, cette astuce va l’aider à réduire tout en douceur ses quantités et à manger moins.

Découvrir de nouveaux goûts

« J’aime pas les légumes ! » . Nos chères têtes blondes ont vite fait de préférer les féculents et limiter leur équilibre alimentaire. Or le goût est un apprentissage. Certes votre enfant peut ne pas aimer certains aliments, mais il est important de garder l’équilibre nutritionnel et de diversifier les repas. Faire découvrir différentes saveurs et arômes à votre enfant fait partie de son développement. Alors persévérance (il faut goûter au moins 10 fois avant d’apprécier) et créativité seront vos alliées pour bien nourrir toute la famille. 
Découvrez-ici des recettes ludiques pour enfants.

enfant mange gateau

Votre enfant mange trop ? Vous l’avez compris, la solution n’est pas de contrôler ni d’éviter des aliments « interdits » (cela le conduirait à développer des stratégies pour manger en cachette)… Au contraire, guidez-le pour manger mieux (lire l’article ici). Apprenez-lui à choisir ses aliments en équilibrant ses repas,  à adapter ses quantités selon ses sensations alimentaires, et à savourer les goûts. Un apprentissage qui peut être l’occasion d’un vrai moment de partage familial.

Cet article a 4 commentaires

  1. Bonjour Anne Gaëlle,
    Suite à mon suivi à vos côtés et après ma chirurgie bariatrique, mes quantités ont nettement diminuées. Et cela a eu un impact direct sur mes enfants (15 et 11 ans), en mangeant moins, je cuisine différemment (en tout cas moins de dessert, moins de gras), en prenant le temps de mastiquer et de l’enseigner à mes enfants, ils se sont eux-mêmes régulés… Quelques astuces supplémentaires : ne pas laisser le plat sur la table, couper son morceau de pain pour le repas sans en reprendre, privilégiez le pain/beurre/2 carrés de chocolat au gouter, et si grande faim entre les repas, je les laisse se servir des fruits comme ils le souhaitent.
    Voilà pour ce qui est de notre petite famille, il faut surtout en discuter avec eux, car dans le cadre scolaire, ils ont appris ce qu’est l’équilibre alimentaire, mais si papa ou maman ne disent rien, c’est quand même plus cool de manger des chocapic, des brioches Nutella et du saucisson, que des fruits, légumes et pain !!

  2. Ma fille aura bientôt 4 ans et je tente de lui donner de bonnes habitudes. À la maison, peu de sucré car je n’en achète pas vraiment et rarement de plats cuisinés que je ne trouve pas bons. Mais parfois, par manque de temps, on peut craquer ou choisir la solution de facilité… Merci pour cet article qui donne un éclairage et des pistes de réflexion.

  3. Merci pour cet article !

    Je rajouterais : ne pas forcer l’enfant à finir son assiette. Lui permettre d’écouter ses signaux de satiété. Lui faire confiance.
    Dans le cas contraire, il risque de devenir un adulte qui videra son assiette car il a été éduqué comme ça, avec comme conséquence, un éventuel surpoids.

    1. Oui tout à fait ! L’écoute et le respect des sensations alimentaires est primordial, et cela passe par la possibilité de ne pas finir son assiette si l’enfant n’a plus faim…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon 

"Guide pour PERDRE DU POIDS sans frustration "