Magali Leroux a vécu une longue bataille contre la nourriture et en particulier le sucre. Elle a réinventé son alimentation et en a tiré un livre de recettes: Plaisirs sucrés … sans sucre.

J’ai choisi de lui consacrer cet article car peut-être allez-vous vous reconnaître dans son témoignage. Je laisse la parole à Magali…

Mon histoire avec les aliments sucrés

Des crises boulimiques à la diététique

J’ai connu la boulimie pendant plus de 8 ans et ça fait 15 ans que je m’intéresse à l’alimentation, comment manger pour être mince, être en bonne santé et sortir des troubles alimentaires. Pendant des années, j’ai tenté d’éviter au maximum les aliments sucrés. Mais à chaque crise de boulimie, c’est toujours vers ces aliments que je me dirigeais.

Après ma période de boulimie, je me suis dirigée vers une alimentation plus diététique. Cet équilibre alimentaire m’a beaucoup aidée à sortir de la boulimie, en parallèle à un gros travail psychologique et émotionnel. J’ai alors pu découvrir de nouvelles recettes à base de fruits ou avec des sucres alternatifs absolument incroyables et qui ne méritent pas d’être aussi peu connus. Je ne parle pas de recettes du genre salade de fruits ou sucrées uniquement avec des fraises. Je parle de recettes avec un goût sucré très prononcé, qui transportent le coeur et les papilles. Car j’adore le goût bien sucré. Je l’ai tellement rejeté par le passé !

Le plaisir alimentaire, le plaisir sucré

J’ai aussi compris avec le temps et l’expérience à quel point nous avons besoin de nous faire plaisir. Le plaisir fait vivre, il fait vibrer. Si nous ne ressentons pas suffisamment de plaisir dans notre vie, la vie devient plus triste, plus fade. C’est important de se faire plaisir pour être heureux. 

Bien entendu, il n’y a pas que l’alimentation qui peut nous procurer ce plaisir. Il existe mille et une façons de se faire plaisir. Pour autant, l’alimentation est un moyen intéressant de se faire plaisir et de partager un bon moment avec d’autres personnes. Et les aliments sucrés font partie des aliments qui procurent souvent le plus de plaisir et de sensations. 

C’est d’ailleurs le premier type d’aliment que nous consommons dès notre naissance : le lait. Le lait a un goût doux et sucré. Ce n’est donc peut-être pas pour rien que nous nous tournons souvent vers les aliments sucrés quand nous avons besoin d’amour, d’affection ou de douceur. Notre corps sait quels aliments peuvent nous apporter ce dont nous avons le plus besoin à tel moment. Il a une bonne mémoire.

C’est également un gâteau d’anniversaire, un gâteau de mariage, une galette des rois,…qui nous permettent de fêter un événement et de partager un moment convivial avec d’autres personnes. Le dessert a une symbolique de partage, de fête. C’est là aussi une symbolique de plaisir, d’amour et de joie.

plaisir sucré

Du sucre aux sucres

Le sucre raffiné

Dans notre société occidentale actuelle l’alimentation est devenue beaucoup trop riche en sucre raffiné. De nombreux aliments (fromage, charcuterie,…) en contiennent de façon cachée.

Le sucre raffiné n’est pas un aliment mauvais en soi et j’en mange régulièrement. Mais c’est l’excès de sucre raffiné qui peut poser un problème, lorsque l’on en consomme trop et trop souvent. De plus, ce sucre a un indice glycémique élevé et il n’est pas idéal pour notre santé de manger trop d’aliments à indice glycémique élevé sur le long terme. Cela peut inciter à manger davantage et favoriser certains problèmes de santé (diabète, surpoids…). Les professionnels de l’industrie agro-alimentaire l’ont bien compris. Ils savent que plus il y a de sucre raffiné et d’aliments à indice glycémique élevé, plus notre corps peut nous inciter à en manger davantage. 

Je module mon propos: Le sucre raffiné peut nous apporter de l’énergie et nous pouvons ne pas ressentir le besoin de manger plus après avoir mangé un aliment composé essentiellement de sucre raffiné. De plus, on peut manger régulièrement du sucre raffiné sans pour autant prendre du poids ou avoir des problèmes de santé. La santé ne dépend pas que du facteur alimentation. De plus, se priver d’aliments contenant du sucre raffiné peut inciter les troubles alimentaires et le grignotage compulsif. A partir du moment où on s’interdit quelque chose, la frustration peut faire surface et le corps finira par réclamer ce dont on le prive. Si j’avais su cela plus tôt, ça m’aurait peut-être évité de passer tant d’années à faire des crises de boulimie. Comme je l’ai dit, le problème n’est pas le sucre raffiné, le problème vient surtout de sa consommation excessive.

Des sucres alternatifs

C’est pour aider à diminuer la quantité de sucre raffiné consommée tout en se faisant un maximum plaisir avec la nourriture,  que je conseille de varier les types de sucre, en intégrant davantage de sucres alternatifs. Cela permet de créer davantage d’équilibre dans son alimentation tout en continuant à manger à son goût. Si vous aimez les aliments sucrés et les desserts, alors c’est une excellente façon de vous plaisir quotidiennement tout en ayant une alimentation équlibrée. 

En effet, je pense que, bien souvent, ce n’est pas de sucre raffiné dont on a envie et besoin, mais plutôt du goût sucré. Parfois, nous ressentons le besoin de manger des aliments sucrés car nous avons besoin de glucides pour faire fonctionner notre organisme. Dans ce cas, le sucre raffiné peut-être une bonne source de glucides simples. Mais parfois, c’est simplement le goût sucré que nous recherchons. Dans ce cas, des desserts avec des sucres alternatifs peuvent répondre à ce besoin ou cet envie. 

Ainsi, en incluant davantage de sucres alternatifs dans votre alimentation, vous n’aurez plus besoin de limiter les desserts pour être mince et en bonne santé. C’est dommage que si peu de régimes en parlent car ça éviterait probablement beaucoup d’effets yoyo ou de grignotages incontrôlés. Vous pourrez en manger tous les jours et vous n’aurez plus de frustrations, ce qui est souvent à l’origine des troubles alimentaires. De plus, une bonne partie des sucres alternatifs existants ont des bénéfices pour la santé et ont un indice glycémique très bas.

Parmi les sucres alternatifs, il y a les plus connus : le sirop d’agave et la stévia. Mais il en existe bien d’autres, dont certains ressemblent énormément au sucre raffiné au niveau du goût, tout comme de la texture.

Des plaisirs sucrés...sans sucre

C’est pour faire découvrir ces sucres alternatifs et pour faire découvrir  des recettes de desserts sans sucre raffiné que j’ai créé un ebook : les plaisirs sucrés sans sucre. Il y a plus de 50 recettes de desserts sucrés réalisées uniquement aves des sucres alternatifs. 

Parmi ces recettes, il y a des recettes assez simples et rapides à faire comme des smoothies, des jus, des crèmes glacées, des sorbets, des pancakes, mais aussi des recettes un peu plus sophistiquées comme des fondants au chocolat, des biscuits, des bonbons, des cheesecakes, une charlotte aux fruits, des croissants, des éclairs au chocolat ou encore des tartes.

Parce qu’on peut tout à fait se faire plaisir avec de bonnes pâtisseries dignes de ce qu’on peut trouver dans les commerces, sans sucre raffiné, tout comme on peut se faire un petit dessert sans sucre, rapide à faire, si on n’a pas trop de temps ou pas l’envie de cuisiner. D’ailleurs de nombreux glaciers et pâtissiers proposent des desserts plus diététiques et sans sucre raffiné. Ce n’est pas encore très répendu pour l’instant, mais de plus en plus de concepts se créent pour proposer des desserts et des pâtisseries alliant le plaisir et la santé. Cela montre bien qu’on peut se faire plaisir avec un bon dessert, sans manger de sucre raffiné.

Personnellement, les desserts qui m’ont procuré le plus de sensations culinaires ont été des cheesecake crus, sucrés avec de la datte. Vous trouverez des exemples dans ce livre. C’est aussi grâce à ce type de recettes et à ces sucres que j’ai pu sortir des troubles alimentaires et garder un poids de forme stable. Ca m’a aidée à supprimer les frustrations que j’avais lors de ma période de boulimie et de régimes inutiles, mais aussi de réguler les pics de glycémie qui m’incitaient parfois à manger en excès et à faire des crises de boulimie. Pourtant je suis à la base une grande gourmande et j’adore quand c’est très sucré.

Si vous êtes passionné par la cuisine, vous pourrez aussi profiter du plaisir que procure le fait de cuisiner ce type de desserts. C’est d’autant plus amusant de tester de nouvelles saveurs et découvrir de nouveaux ingrédients. Ca peut également être un moment pour cuisiner avec votre famille, vos enfants ou vos amis, et partager un bon moment convivial. De plus, le simple fait de cuisiner peut être un excellent moyen de réguler son appétit et réduire les troubles alimentaires.

magali leroux

Pour résumer cet article, je dirais qu’il y a deux choses à retenir. Pour être heureux, mince et en bonne santé, c’est important de se faire plaisir, notamment dans son alimentation. Le plaisir devrait faire partie intégrante de notre quotidien. La seconde chose à retenir est qu’il existe de nombreux sucres alternatifs que nous avons tout intérêt à intégrer dans notre alimentation pour nous permettre de nous faire plaisir tout en créant un meilleur équilibre alimentaire et ainsi un meilleur équilibre psychique et physique. 

Voilà mes conseils si vous avez envie d’obtenir ou de garder votre poids de santé idéal, tout en vous sentant plus en paix avec votre alimentation. Je serais heureuse de pouvoir vous aider à cela grâce à cet article et aux recettes de desserts que je propose dans mon ebook « Les plaisir sucrés sans sucre ». 

Si ça vous intéresse, vous pouvez également découvrir mes autres ebooks dans ma boutique en ligne.

Une newsletter pour vous !

Plus de bonheur dans la newsletter ! Je partage une fois par mois avec vous mes bons plans, mes exclusivités … directement dans votre boîte mail pour ne rien rater 🙂

Si vous aimez, partagez !

Si vous aimez cette page, le meilleur moyen de la soutenir c’est de la partager et en faire profiter vos amis !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest

Cet article a 3 commentaires

  1. Bonjour Anne,
    Merci pour ton article. Je partage tes valeurs ayant suivi pendant plusieurs années une psychothérapie, puis une analyse.
    Je véhicule dans ma thématique aussi l’importance de se faire plaisir dans l’alimentation et d’écouter sa petite voie qui nous dicte ce qui nous fait du bien. D’apprendre à se connaitre. Personnelement j’utilise comme outil le jeûne intermittent

    1. Bonjour Gabriel,
      merci pour ton commentaire, qui ouvre le débat sur le jeûne intermittent. C’est effectivement une technique utilisée par certains qui pensent perdre du poids de cette façon, mais comme toutes les techniques restrictives, malheureusement cela ne donne pas d’effet durable dans le temps… dès qu’on l’abandonne on reprend et le phénomène de yoyo réapparait !

      Bien se connaitre, se faire plaisir en devenant GOURMET au lieu de GOURMAND, autant de pistes pour réduire les calories absorbées et perdre du poids durablement…

  2. Bonjour Anne,
    Oui tout à fait, mais le jeûne intermittent n’est pas une technique que l’on abandonne une fois que l’on a perdu son poids en trop, c’est un mode de vie. Cela s’applique tout au long de sa vie.
    Cela se rapproche plutôt de la méditation car les temps de non alimentation deviennent rapidement des temps de réflexions ou l’on peut se remettre en question et pourquoi pas se poser la question.
    « Mais pourquoi j’ai tant besoin de manger? »
    Je t’invite à venir faire un tour sur mon site si tu veux en apprendre plus.
    https://mon-super-regime.com/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.