Cet article fait suite à l’article Maigrir vite: les 4 piliers essentiels , dans lequel je vous ai présenté comment agir sur l’alimentation et l’activité physique. Cet article se poursuit avec la présentation de la gestion des émotions et l’état d’esprit. Ces deux piliers sont majeurs dans la perte de poids, ne les négligez pas !

La gestion des émotions

Bien gérer les envies de manger émotionnelles

Vous mangez en rentrant du travail après une journée stressante ? Vous mangez en étant sous le coup de la colère ? Vous mangez parce que vous vous ennuyez? … les situations de manger sous l’effet de l’émotion sont nombreuses. Si vous ne l’avez pas déjà fait, faites le test: mangez-vous vos émotions ?

Ce qu’il faut savoir c’est qu’ il est NORMAL d’avoir envie de manger sous le coup d’une émotion, qu’elle soit positive ou négative. On peut manger sans avoir faim, juste pour le plaisir de manger entre amis.  (lire les 3 raisons qui font manger).
Rien ne sert de lutter contre, cela ne peut que conduire à manger encore plus et faire prendre du poids. D’autant que les envies de manger émotionnelles n’empêchent pas de maigrir vite, à condition qu’elles ne sont pas trop fréquentes ni trop intenses.

Quelques astuces pour bien les gérer:

  • accepter que ce n'est pas le moment de lutter et manger ce dont vous avez besoin pour répondre à l'émotion
  • ne pas se culpabiliser, comprendre que c'est normal
  • attendre d'avoir une vraie faim avant de remanger

Identifier le trouble du réconfort

L’émotion arrive. Et avec elle, l’envie de manger. La question ne porte pas sur le fait de commencer à manger, contrairement aux idées reçues. Ce qui peut empêcher de maigrir, c’est le fait de ne pas savoir s’arrêter de manger. De nombreuses personnes perdent du poids tout en mangeant un carré de chocolat ou un gâteau chaque jour !

Le problème survient lorsque ce carré de chocolat ou ce gâteau ne suffit pas à réconforter et qu’il faut toute la tablette ou tout le paquet. Vient ensuite la culpabilité d’avoir trop mangé, d’avoir craqué. Et puis le sentiment d’être sans volonté, de ne pas y arriver. Suit la pensée « foutu pour foutu, je continue, je m’y remettrai demain »… 

Le trouble du réconfort est ce phénomène généré par un cercle vicieux qui, au lieu de manger une petite quantité d’aliment pour se réconforter, nécessite une grande quantité et ne permet pas de maigrir.

le trouble du reconfort

Dormir suffisamment

Peu de personnes font réellement attention à leur sommeil. « Est-ce que je dors suffisamment ? »,  » Est-ce que je dors suffisamment bien ? » . Il arrive même que certaines personnes considèrent le sommeil comme une perte de temps…
Or il est largement prouvé par les scientifiques que le sommeil est un élément clé de la santé. D’après le National Institute of Health (voir ici), il s’agit même d’un processus vital, autant que la respiration. Deux points sont essentiels: la quantité de sommeil d’une part, et la qualité du sommeil d’autre part.

Physiologiquement les besoins de sommeil sont les suivants:

  • de 9 à 12h pour les enfants entre 6 et 12 ans.
  • de 8 à 11h pour les adolescents.
  • de 7 à 9h pour les adultes en moyenne. Les petits dormeurs peuvent se suffire de 6h, alors que les gros dormeurs peuvent avoir besoin jusqu'à 10h de sommeil par nuit.

Le manque de sommeil peut avoir de nombreuses conséquences, telles que le manque de concentration, les troubles de l’humeur (irritabilité, dépression), l’augmentation des risques cardiovasculaires… et la favorisation du surpoids. De fait, manquer de sommeil diminue la capacité à faire face aux événements, et augmente les envies de manger émotionnelles. Ce qui à terme peut faire prendre du poids, jusqu’à 4 fois plus d’après certaines études !

Aussi répondez à ces deux questions « est-ce que je dors suffisamment ? » et « est-ce que je dors suffisamment bien ? » . Si vous souhaitez améliorer votre sommeil, vous pouvez lire cet article Comment mieux dormir .

Gérer le stress

Le stress est un facteur aggravant dans la prise de poids.   Face au stress l’organisme sécrète du cortisol, une hormone anti-stress. Ceci est sans conséquence s’il s’agit d’un stress ponctuel et de courte durée.

Mais cela pose problème si le stress est régulier (par exemple stress quotidien au travail, ou du à la situation financière de la famille, ou à des problèmes conjugaux…), avec les conséquences suivantes sur le poids: 

  • Cette étude (cliquez-ici) a montré l’incidence du stress sur le poids: le taux de cortisol élevé dans l’organisme favorise le stockage de masse grasse dans l’abdomen.
  • le stress augmente le taux de glycémie dans le sang, rendant plus difficile la perte de poids

Alors comment gérer tout ce stress ? Comment ne pas se laisser envahir par ses pensées angoissantes et reprendre sa santé en main ?

libre de son poids

L'état d'esprit

Fixer l'objectif de votre perte de poids

« Je dois perdre 10kg », me dit-on souvent en consultation. Perdre xx kg peut en effet être une première source de motivation, mais est-ce suffisant pour rester motivé tout au long du parcours ? Or, au-delà du chiffre je vous propose de réfléchir à un objectif en terme de qualité de vie: que voulez-vous vivre que votre poids actuel vous empêche de vivre ? 

Quelques exemples:

  • Solenn, passionnée de mode, ne pouvait pas trouver autre chose que des baskets ou des chaussures basses. Elle s’est fixé pour objectif de pouvoir chausser des cuissardes, ce qu’elle a pu faire en perdant son surpoids. 
  • Maéva, s’est fixé l’objectif d’aller dans un parc d’attraction, faire tous les manèges sans se poser de question quant à la taille des sièges.
  • Arnaud a réalisé son objectif cette année: grâce à sa perte de poids il a pu aller skier avec ses enfants

Choisir un événement de vie et non un chiffre sur une balance présente le grand avantage de vous défocaliser de votre poids. Vouloir maigrir peut facilement devenir une idée envahissante, et il s’agit ici de vous orienter vers ce qui va donner un réel sens à votre vie.

Clarifier la source de votre motivation

Votre motivation est-elle intrinsèque ou extrinsèque ? Au delà de ces expressions un peu complexes, se cache une vraie question: qu’est-ce qui vous pousse à vouloir maigrir ?

Votre motivation est intrinsèque si votre volonté de perdre du poids est fondamentalement pour vous: si cela vous apporte bien-être et plaisir. Cela correspond à « J’ai envie de maigrir »
A contrario, votre motivation est extrinsèque si vous êtes guidé(e) par le regard des autres, l’influence de votre conjoint ou votre médecin. Cela correspond à « Je dois maigrir ».

Vous l’aurez compris, la motivation intrinsèque a une plus grande force que la motivation extrinsèque, et c’est en faisant les changements pour vous que vous allez trouver la motivation sur le long terme.

Rechercher des soutiens de qualité

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Cet adage est vrai dans de nombreux domaines, et il est tout aussi indiqué quand il s’agit de perte de poids

Recherchez auprès de vos proches, mais aussi de vos amis. Et pourquoi pas partager la route de votre changement avec une bonne collègue, ou vous inscrire dans un groupe ? Pour trouver la bonne personne, lisez l’article  Avez-vous une copine de régime ?

N'hésitez pas à partager vos impressions, vos succès et vos doutes dans les commentaires !

et n’oubliez pas, PARTAGEZ cet article dans vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon 

"Guide pour PERDRE DU POIDS sans frustration "