Le poids est une prison

Le poids est une prison

Je voudrais remercier Marie Josée qui témoigne sur ce que son surpoids l’empêche de faire et de vivre. Car le poids est une prison invisible , que nul autre ne voit.
 
Aujourd’hui je vais vous parler de prison et de liberté.

D'une prison invisible ...

 
Parce que moi-même j’ai été prisonnière de mon poids, de mon image, de mon regard sur moi, du regard des autres pendant tant d’années! tant d’années à me dire que je n’ai rien à me mettre, à revenir déprimée de mes séances shopping, à culpabiliser quand je mange une glace, à me sentir vilain petit canard à côté de mes copines…
 
Je suppose que si vous m’écoutez vous voyez de quoi je parle. Parce quand on a des kilos en trop on est comme dans une prison invisible que nous seule nous voyons. 
Parce qu’en fait, les autres ne voit pas dans quoi nous sommes enfermées. Et même si on essaie de leur expliquer, ils ont du mal à comprendre. Comme pour toute difficulté quelle qu’elle soit, c’est en ayant vécu la même chose que l’on peut comprendre.
 
Cette prison, je pourrais vous en parler pendant des heures; Vous décrire tout ce que cela m’a empêché de faire, de vivre, de ressentir… Mais aujourd’hui je voudrais plutôt vous parler de liberté. Parce que ce qui enferme ce n’est pas le poids en tant que tel, mais la représentation que l’on s’en fait. Ce sont toutes les pensées limitantes que l’on a envers soi-même, toutes ces limites qu’on se fixe à nous-même. 

À la liberté

 
Je ne sais pas si vous avez remarqué mais en général, quand on ne se sent pas bien dans son corps, on tolère des choses pour les autres mais pas pour soi.
Par exemple ça ne nous fait rien de voir quelqu’un prendre un bon dessert au restaurant, on va même se dire qu’elle a bien raison d’en profiter.
 
Mais pour nous, on va se l’interdire, sous prétexte de ce qu’en penseraient les autres. Si vous y faites attention vous allez vous apercevoir que ce schéma de pensée est vrai pour plein de choses du quotidien. Que ce soit d’aller à la piscine, mettre une robe, un t-shirt sans manches, bref plein de situations comme cela où on envie les autres de le faire mais on ne se l’accorde pas.
 
Et là la seule personne qui pose la limite, c’est nous-même !
 
Alors aujourd’hui je vous pose cette question: pourquoi vous poser cette limite ? A qui est-ce profitable ? A quoi ça vous sert à part vous faire du mal ?

Expérimentez !

Prenez un petit temps d’introspection et si en avez envie, si vous vous sentez prête à faire bouger un peu les lignes, choisissez une situation que vous vous interdisez pour l’instant mais que vous aimeriez vivre. Une situation qui ne vous ferait pas trop violence.
Choisissez dans quelles conditions vous aimeriez la vivre, et … vivez la !!!
 
Offrez-vous l’opportunité de ressentir tout le positif que cela vous apporte et tenez éloigné tout le négatif, toutes les pensées inutiles qui vous envahissent d’habitude.
 
Prenons un exemple: Vous rêvez d’aller à la piscine. Choisissez la piscine: celle près de chez vous, où vous risquez de croiser des connaissances, ou une plus loin où vous ne connaissez personne ? ça peut être aussi la piscine de propriétaires privés, certains louent leur piscine personnelle pour une après-midi. Ensuite choisissez le créneau horaire le plus adapté: celui où il y a le moins de monde pour être vue par le moins de personnes possible, celui qui est réservé pour les personnes rondes auquel cas tout le monde est comme vous, ou encore celui où il y a le plus de monde comme ça vous vous fondez dans la masse ?
Et puis choisissez si vous souhaitez y aller seule ou accompagnée, et par qui. Votre conjoint? vos enfants ? votre meilleure amie ? une association ?
 
Je vous invite vraiment à choisir une petite chose, quelque chose qui vous parait à la fois impossible pour l’instant, mais pas complètement bloquant non plus. Et expérimentez. Quand vous vous lancez, ressentez le bien-être que cela vous apporte, et la fierté de l’avoir fait. Et laissez de côté l’inconfort que cela provoque, ce lui accordez pas d’importance, restez sur le positif.
C’est de cette façon, par l’expérimentation que vous allez pouvoir avancer.
 
Voilà, je vous laisse réfléchir, vous mettre en action, et surtout, mettez moi dans les commentaires ce que vous avez envie d’essayer, ou que vous venez d’expériementer.
 
 

Vous voulez aller plus loin ?

C’est le moment de commencer ensemble, pas à pas, cela fait partie intégrante de l’accompagnement que je propose aux personnes qui veulent maigrir sans régime.  

Plus d’astuce dans le podcast minceur ! Je partage chaque vendredi un thème minceur , vous le recevez directement dans votre boîte mail. Pour ne rien rater,  Inscrivez-vous dès maintenant !

 

 

Si vous aimez cette page, le meilleur moyen de la soutenir c’est de la partager et en faire profiter vos amis !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Cet article a 1 commentaire

  1. De almeida rodrigues

    Un grand grand merci à Anne_ Gaelle pour tous ce qu’elle nous apporte…. Merci d’être la d’être à notre écoute

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.